Tandis que tous s’accordent pour affirmer que le dernier refuge de l’éloquence se trouve encore être le palais de justice, les plaideurs de l’heure se demandent si l’éloquence est encore la force du bien-dire tiré de « la culture du génie » de BUFFON ou si elle consiste, selon le vocabulaire de la ROCHEFOUCAULD, à de « tout ce qu’il faut et à ne dire que ce qu’il faut » ?
Dès lors, le philosophe n’a t-il pas raison de penser, comme PASCAL, « que la vraie éloquence se moque de l’éloquence » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *